Maison indépendante

PULSATIONS.

 

 

Elodie Lefebvre |

 

 

 

I

Lève le voile gifle moi
saigne l’organe jusqu’à l’émoi
je vivais je survivrai mais demain je revivrai
d’un amour suranné
désormais je supplierai de laisser
le voile baissé

 

 

 

 

 

II

J’attrape la rage par sa crinière en sang
Saisissante brûlure et profond cri d’enfer
J’hurle dans la cage maudissant et pansant
Tout un corps raidissant comme des barres en fer

S’infligeant toute seule une lutte féroce
La force de son corps du rempart la pressant
Repousse cogne et bat la volonté atroce
De cri aigu de mal de soupir oppressant

Les secondes passent et calment les passions
Libérant la bête de son exaltation
Laissent un corps meurtri mais désormais serein

 

 

 

 

 

III

J’entends la sirène le bruit du décadent
le sifflement du vent ronronnement funeste
emportant dans l écho mes battements de cœur
et soufflant dans mon dos je m envole sous terre

 

 

 

 

 Crédit photo : émoi et moi.